ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 

  TIMBI MADINA 

 Home  | Livre d'Or  | Album-Photo  | Contact  

 

 

Rubriques

Liens


Associations

 
 

 
 
18 AVRIL 2008 
 
Anniversaire de la disparition de Bob Marley : 
ses enfants attendus à Conakry
 
 
 
 
Le 11 mai 2008, vingt septième anniversaire de la disparition de Robert Nesta Marley alias Bob, ses fils sont attendus à Conakry pour un concert au Stade du 28 septembre. Ils seront en Guinée à l’occasion du Festival de Rap Africain « Le Rap Aussi » qui en est à sa septième édition.  
 
 
Organisé par la structure « Contact Evolution » de Malick Kébé, le Festival « Le Rap Aussi » se déroulera à Conakry du 11 au 18 mai 2008. Placé sous le thème « cinquantenaire et jeunesse sans drogue », ce festival connaîtra également la participation du "reggaeman" ivoirien Tiken Jah Fakoly qui tiendra deux concerts en live, les 17 et 18 mai, au Centre Culturel Franco-Guinéen et au Stade du 28 septembre. L’événement verra également l’arrivée des groupes étrangers comme Daara J, du Sénégal, Ardiess, du Bénin et la prestation des artistes guinéens comme Elie Kamano, Degg-J-Force III, Sembedeké, Abdoul Jabbar et Takana Zion. 
 
 
En marge du Festival, et pour la première fois, des « Prix Award le Rap Aussi » seront attribués aux meilleurs groupes de rap, meilleur rappeur, meilleure prestation scénique, meilleur animateur culturel, meilleur artiste ou groupe de rap en herbe et meilleure vidéo clip. 
 
 
Toutefois, il est à se demander si inviter des "Rasta Mans" n’est pas en contradiction avec l’incitation des jeunes à dire « non » à la drogue. Il n’est secret pour personne que la drogue fait partie de la vie d’un "Rasta man".  
 
Une journée « Bob Marley », serait pour beaucoup de jeunes, une journée pour se droguer légitimement. 
 
 
 
Linda Bah  
 
 
 
 
Reportage à Labé 
 
 
 
vendredi 25 janvier 2008 
 
Pour une Guinée nouvelle avec les jeunes  
 
 
 
Le moment est venu pour que la jeunesse prenne en charge son destin. Je remercie nos ainés pour ce qu’ils ont fait de 1958 à nos jours. Ceux parmi vous qui ont été patriotes, je vous souhaite santé et bonheur dans votre vieillesse. Que le bon dieu vous soit reconnaissant. Dans cette lutte que nous jeunes de Guinée de partout dans le monde avons entamée, nous vous écouterons et suivrons vos conseils et exemples. Vous avez lutté sans arrière pensé pour une Guinée unie et heureuse, malgré votre effectif minoritaire. 
 
 
 
Si vous étiez minoritaires parmi votre génération jusqu'à une date récente, aujourd’hui cette jeunesse républicaine (civils et militaires, hommes et femmes) vous soutient. De ce fait vous n’êtes plus minoritaires. Nous jeunes républicains de Guinée de partout dans le monde vous demandons de vous reposer et d’être derrière nous pour cette lutte sans recul que nous avons engagée contre les opportunistes et ennemis de notre bien être. Sans doute, nous les vaincrons en un temps record.  
 
 
 
Le vent du changement a commencé, et rien ne peut le détourner. Il y’en a parmi nous (jeunes républicains) qui ont déjà sacrifié leur vie pour ce changement. Jeunes républicains (civils et militaires) donnons-nous donc la main et levons-nous pour une Guinée nouvelle et démocratique. Une Guinée où l’eau, l’électricité et le manger ne seront plus un luxe destiné aux plus corrompus, mais un acquis auquel chaque Guinéen et Guinéenne aura accès et cela sans distinction. Une Guinée juste et équitable où la loi est au dessus de tous.  
 
 
 
J’en ai mare de lire sur le net ces vieux démagogues et opportunistes. La Guinée n’a pas seulement besoin d’un changement de leader, mais elle a surtout, et plus important, besoin d’un changement de mentalité et de leadership. Nos leaders doivent savoir qu’ils sont ici pour servir l’intérêt du peuple et non pour se servir du peuple. Les discours démagogiques des opportunistes ne nous mèneront point à cette Guinée dont nous rêvons tous.  
 
 
 
Jeunesse républicaine, ne laissons pas le sang de nos morts couler en vain! Nous devons continuer le combat pour le changement. Ne laissons plus nos ainés nous conduirent. Sinon on risque d’arriver en retard à la destination. Prenons notre destin en main!  
 
 
 
La Guinée regorge de jeunes talentueux (civils et militaires) capables de bâtir une Guinée nouvelle et prospère.  
 
 
 
Il faut qu’on se fixe des objectifs capables de livrer des résultats positifs. Changer de dirigeants n’est pas toujours la solution. Il faut changer de leadership. Le Bénin et la Guinée Bissau (pour ne citer que ceux-ci) avaient changé de leader sans changer de leadership. Comme résultat, le peuple était obligé de re-élire les anciens leaders. La Côte d’Ivoire et les deux Congo ont aussi changé de leaders mais ça n’a pas abouti au changement voulu par le peuple. La Guinée ne veut pas ce genre de changement. Nous, jeunes républicains voulons un changement comme celui du Mali voisin ou même de l’Afrique du Sud pour ne citer que ces deux. 
 
 
 
Pour atteindre ce changement, je propose ce qui suit. Ces propositions peuvent êtres débattues, et les suggestions seront les bienvenues. 
 
 
 
-Contraindre le président Lansana Conte à dissoudre l’actuelle assemblée nationale et organiser des élections législatives libres, justes et transparentes d’ici fin juin 2008 et cela même s’il faut redescendre dans les rues. 
 
-Rédiger une nouvelle constitution qui reflète les réalités du monde d’aujourd’hui. Faire voter cette constitution en même temps que les élections législatives. Une commission indépendante composée d’hommes patriotes et crédibles sera mise en place pour la rédaction de la dite constitution.  
 
-Définir clairement le rôle de chaque institution républicaine. 
 
-Des candidats indépendants peuvent se présenter à ces futures élections 
 
Je continuerai la liste dans mon prochain article.  
 
 
 
Le débat est ouvert !
 
 
 
 
Abdoulaye Bah, USA 
 
 
 
(c) le boss boston - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 26.12.2009
- Déjà 1339 visites sur ce site!